Auteur : admin

1 janvier 2004

j’aime une fee
couche sur mon ame blesse
larmes geles
il m’arrive parfois de rever
soleil givre
a cette bienheureuse fee
blessure figee
Je reve d’amour avec une fee
souffle cuivre, bouche figee
ton corps ondule et me recite des chapitres entiers.
Vetue de ce seul manteau de neige,
si simple si pure de toute beaute.
ton etreinte encore vierge,
tes soubresauts dans la nuee.

couche sur mon ame blesse
larmes geles,
il m’arrive parfois de rever
soleil givre,
a cette bienheureuse fee
blessure figee.

Ame blanche et heurtee,
tu ignores la douleur
et ressens la realite.
Pourtant a la premiere tu devras gouter
pour enfin sortir de ton immortalite.
Comme cette brume matinale dechiquetee
tranche avec ton sourire apaise !

couche sur mon ame blesse
larmes geles
il m’arrive parfois de rever
soleil givre
a cette bienheureuse fee
blessure figee

tes seins tendus effleurent l’air
comme si la splendeur du matin sur toi faisait effet.
De jouissance helas tu ne peux que rever
Car sur cette terre tu es nee fee.
cet enfer de glace
ce paradis gele
mille fois misere ! je me le suis rememore

couche sur mon ame blesse
larmes geles
il m’arrive parfois de rever
soleil givre
a cette bienheureuse fee
blessure figee
Tu pleures des larmes geles
tu hurles en silence,
Tu bouges en pensees,
Tu aimes, delaissee.
Et moi je reste a tes cote
je le jure, pour l’eternite.